Vers Compostelle 2008
Vers Santiago de Compostelle depuis le Puy en Velay, 1500 kms, les pieds sur terre, la tête dans les étoiles.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Histoire
Parcours
Pourquoi partir?

Menu

Pierre et Simone Swalus
Le pèlerin Info
Gérard du Camino
La coquille par Bénédicte
Mes précédents pas sur le chemin


I comme.... Imagination

Avant de partir, en rêvant sur les photos des autres pèlerins, en suivant le parcours sur les topos guides, j'imaginais des paysages, des sensations, des rencontres.

En marchant, l'esprit s'envole, imaginant parfois une autre vie, dans d'autres lieux, en compagnie d'autres humains. Pourquoi ceci et pourquoi pas cela ? comment cela serait-il si ... ? que vais-je découvrir de l'autre côté de la colline ? quel animal mystérieux a laissé des traces ici ?

Cette imagination parfois folle et débridée, parfois sage et réaliste, tourne, virevolte, compagne de tous les instants.

Certaines idées, au premier abord totalement abracadabrantes, s'installent, se paufinent, prennent forme, jusqu'à devenir presque présentables. "Mais en fait, pourquoi pas ?"

Quelque fois, elles arrivent jusque sur le carnet où la pèlerine couche quelques mots le soir à l'étape.

Avez-vous remarqué que bon nombre de pèlerins notent sur un petit carnet leurs impressions du jour, leurs pensées, des renseignements pratiques, que sais-je ? Certains l'ont presque à la main, en marchant, pour ne pas laisser echapper ce qui passe par la tête, d'autres attendent un coin tranquille, profitant d'une pause. D'autres encore en font un rituel du soir, la page d'écriture quotidienne.

Personne ne leur demande ce qu'ils écrivent, et tout le monde trouve cela normal, tant le sentiment partagé d'une aventure intérieure unique, et donc intime, invite au respect et au silence.

Certains en feront profiter leurs proches, au retour, dans quelques temps. D'autres en tireront un récit partagé sur internet ou lors de conférences. Un troisième groupe conservera ce carnet, précieusement, comme un trésor secret n'appartenant qu'à eux, le reliront de temps à autre, faisant remonter à la surface les émotions du moment.

Qu'elle soit portée sur le petit carnet magique ou stockée dans un coin de mémoire, cette imagination qui tient compagnie journellement au pèlerin ne le quittera plus jamais tout à fait et remontera à la surface, de temps à autres, sans crier gare, doux souvenirs d'un moment merveilleux.



Publié à 16:55 le 21/07/2009 ,
Lien
{ Page précédente } { Page sur } { Page suivante }